5 / Mar 2019 By 0 Comment

E-liquides aux sels de nicotine

E-liquides aux sels de nicotine ?

Lorsque l’on parle de sels, il ne s’agit évidemment pas de ces grains qui agrémentent nos petits plats. Mais d’un état chimique différent de la nicotine liquide que l’on retrouve dans les e-liquides habituels.

Sous forme de cristaux, la nicotine est plus proche de son état naturel et c’est sous cette forme qu’elle est contenue dans des cigarettes classiques. Dans un e-liquide, c’est son assimilation à de l’acide benzoïque ou à des acides de type “endogène” qui lui permet de conserver sa forme cristallisée et d’équilibrer le ph global du e-liquide.

Quels sont ses effets ?

Un e-liquide aux sels de nicotine n’a pas un effet différent d’un e-liquide classique. Il y a cependant une différence notable sur le ressenti que l’on peut en avoir pendant la vape.

Les e-liquides aux sels de nicotines sont dosés entre 10 et 20mg/ml. De tels dosages feraient tousser plus d’un ex-fumeur s’ils vapotaient des e-liquides traditionnels. Avec les sels de nicotine, le dosage reste fort mais le « Hit » en gorge est plus léger, plus agréable car moins irritant à vapoter pour les personnes sensibles.

Moins agressif en gorge, mais pas moins efficace, les sels de nicotine ont la propriété d’avoir un effet quasi instantané sur la sensation de manque. À chaque bouffée, l’effet de la nicotine sur le cerveau ne prendra que quelques secondes à se faire ressentir, au lieu de plusieurs minutes pour les e-liquides classiques.

A qui s’adressent ces e-liquides ?

Les e-liquides aux sels de nicotine sont tout à fait « normaux ». La composition et le ressenti changent, appart ça le reste est strictement identique. Ils sont toujours dilués dans une base en PG/VG et des arômes pour tous les goûts. Par contre, ces e-liquides visent un public ayant des besoins spécifiques.

Le fort dosage en nicotine et cette différence en termes de ressenti et de satisfaction les destinent aux plus gros ex-fumeurs qui n’ont pas réussi leur transition dans la vape avec des e-liquides classiques. Agissant plus vite, vous n’aurez alors plus besoin de vaper en continu pour une petite satisfaction.

Par contre, si vous vous contentez très bien d’une vape en 3 ou 6mg de nicotine ou que vous ressentez le besoin d’avoir un gros « hit » en gorge pour vous satisfaire, les sels de nicotine ne seront pas la solution la plus adaptée.

Mon matériel est-il adapté ?

” Qui dit e-liquide particulier dit matériel particulier.” Les matériels puissants et autres machines à nuages sont à proscrire dans le cadre de l’usage de e-liquides aux sels de nicotine. Si vous vapiez un tel e-liquide à 50 ou 60w, votre corps recevra une dose colossale de nicotine sans vous en rendre compte et vous risqueriez de vous sentir mal. Les e-liquides aux sels de nicotine ont pour objectif de faire en sorte que « 1 bouffée de vapoteuse soit égale à 1 bouffée de cigarette ».

Ce qu’il faut pour tirer le meilleur des sels de nicotine, c’est un matériel simple qui ne délivre que peu de vapeur à chaque bouffée. Comme les cigarettes « types pod mods » qui sont très efficaces, car elles sont calibrées pour ce style de vape économique de par leur faible puissance et leurs résistances hautes.

Les pods ne sont pas la seule alternative. Tous les matériels destinés à une puissance basse et à une inhalation indirecte seront adaptés à la découverte des sels de nicotine. Vous pourrez alors vous tourner vers des kits débutants, ainsi que des clearomiseurs et atomiseurs reconstructibles destinés à une vape en Inhalation Indirecte.